Alimentation printanière et d’été …

Comment bien se nourrir ?
A notre époque, viandes et poissons sont encore bien répandus dans nos assiettes alors qu’il serait grand temps de prendre conscience que tout d’abord, manger de la chair animal n’est pas particulièrement saint et que ensuite, les plats cuisinés à base viande ou de poisson, ne sont pas des plus légers … !

Il serait donc grand temps, comme je viens de l’écrire de prendre conscience de cette « manie » que l’on a, à vouloir sans cesse envie de manger de la matière animale !

J’écris cet article sur mon blog, car je pense qu’il est nécessaire de mettre en garde et de conseiller comme bon me semble, en rapport avec ce que je propose également sur mon blog.

S’il est parfois difficile de se priver, certe, il est bien mieux de se préserver pour autre chose ; j’entends par là, vous l’aviez compris, « un monde meilleur »…

S’il est parfois plus difficile de se priver et/ou de se restreindre, il est toujours plus aisé de commencer par éliminer petit à petit chacune de vos portions, une fois mise dans l’assiette.

Il est préférable, au début, d’y aller progressivement, car

comme tout changement,

cela nécessite, une progression … parfois lente, mais évolutive.

En prenant considération que, manger de la chair animal, telle veaux, vaches, cochons (exceptés biensûr dans la religion Islamique) ou encore, lapin, poule, voir même cheval en passant par la viande sauvage comme le chevreuil, la biche, le sanglier … etc et le poisson qui comprends toutes sortes d’espèces qu’elles soient exotiques ou non.

Et j’insiste!

Il est, et vous vous en rendez peut-être pas compte, un nombre pharamineux d’éspèces de poissons dont les espèces exotiques tuées massivement pour le commerce et donc la cuisine quotidienne, notamment les petits plats faits maison…

Il est grand temps, d’agir et de changer nos habitudes culinaires afin d’une part de laisser les espèces animals quelles qu’elles soient, se reproduire et vivre en paix et d’autre part afin d’améliorer notre système mental !

Les nombreuses espèces dont je viens de citer comme les poissons exotiques méritent un plus grand respect que cela, et je pense sincèrement qu’il est grand temps de s’en rendre compte ….

Bien que les langoustes, crevettes et autres petits crustacés sont bons au goût, laissons les tranquilles et évoluons.

Ce n’est que questions de bon sens et peut-ête aussi de coeur, bien que s’attacher à une crevettes semble un peu déplacé, ceci dit, ce n’est qu’en ayant un tout petit peu plus de bonté, de coeur également que nous y parviendrons.

La médecine occidentale, les opérations ratées, les blessures, cicatrices …

Dans ce paragraphe je voudrais faire allusion et parler d’un sujet que peut de personne aborde celui de la médecine chirurgicale ou/et également la médecine occidentale différente de la médecine traditionnelle et d’Orient en même temps. Je voudrais préciser et alarmer mettre en garde les personnes qui se font opérer sans même avoir réfléchie un seul instant aux conséquences que celle-ci peut vous apporter, et cela pas forcément dans le bon sens. Bien sûr, il y a des avantages, toujours .. à ce faire opérer, mais il reste souvent quelques désagréments ou cicatrices qui même superficielles peuvent nous perturber et nous gêner tant physique que moral.

Je pense en écrivant ceci toucher un certain nombre de personne ayant vécue la même chose que moi par exemple, qui est « subi » une opération au laser pour corriger la maladie des yeux qui est la myopie (vue trouble et flou de loin comme de près à environ deux mètres de distance).

Lorsqu’on est peut confronté à ce genre de situation, il est difficile de comprendre et de faire de l’empathie c’est à dire ce mettre à la place de l’autre. Une opération, selon moi, reste et doit rester un acte réfléchie et discuter. J’insiste, car le dialogue reste primordiale pour bien l’appréhender. Certains médecins opérants à la chaîne, très rapidement, oublient ou ne pensent pas qu’il est nécessaire de bien parler avant l’opération. Hors cela est primordiale! Toutes les questions posées permettront d’éviter l’angoisse lors de l’opération, et ainsi mieux la vivre et la supporter pendant après et pouvoir également mieux s’adapter à l’après-opération qui demande une certaine adaptation de soi-même avec les autres mais également avec simplement soi-même.

En ce qui me concerne, cette opération, il est important de préciser que la vue doit s’adapter par la suite à un certain changement que « un myope » ne peut percevoir lorsqu’il est myope, dans sa vie de myope.

Le sens de la vue étant un sens primordiale comme le toucher, le goût, l’ouïe et l’odorat qui sont (je n’ai pas besoin de le préciser) nécessaire à notre survie et à notre bon fonctionnement.

Un livre entier pourrait expliquer cette démarche, celle de se faire opérer…

Pour écrire au plus vite, je vais accentuer le fait que discuter de ses angoisses avant l’opération semble également essentiel, pour une opération « réussit » énergétiquement et mentalement parlant.

Pour éviter d’être angoissé pendant et après l’opération, il est préférable de poser toutes ses questions à son docteur chirurgien ou à ses infirmières même si celles-ci ne sont pas forcément passées par là et ne peuvent forcément « comprendre » ou dirons-nous ressentir ou tout du moins si, mais ne peuvent le vivre à notre place.

Une dernière chose qui me semble important à signaler, c’est avoir la possibilité de prendre son temps. Sans être influencé par quiconque sur sa décision, ni jugement de la par d’autrui mais bien au contraire trouver du soutien de leur part, sinon cela risque de mal se passer.

Prendre le temps de décider, se préparer mentalement et psychologiquement pour bien appréhender l’opération.

Certain hôpitaux, médecins et cabinets oublient cela, ce qui provoque beaucoup de tension pour le médecin comme pour le patient.

Une opération n’est pas sans risque et si certains médecin ont besoin d’adrénaline pour opérer d’autres n’en n’ont pas besoin, mais au contraire auront besoin de faire les choses normalement, calmement sans précipitation, en mettant les choses à plats… si je puis dire.

Si j’ai discuter de cela aujourd’hui avec vous c’est pour partager mon expérience au sein du bloc opératoire que j’ai vécu il y a de ça maintenant trois ans et dont je me souviens parfaitement. Le stress, l’angoisse était présente.

Pour éventuellement en parler dans un futur livre, je peux vous proposer un livre celui d’Amaury Guitard, un jeune homme de 17 ans racontant son expérience personnelle « Au delà d’un mot » imprimé chez Turboprint en 2006.

Question par e-mail cecileblchiromancienne@facebook.com

La voyance, qu’est-ce-que c’est ?

C’est pouvoir voir ce que d’autres ne ressentent pas. C’est dialoguer avec le monde de l’invisible et paranormal.La voyance est un Don, elle se travaille et s’apprend en l’utilisant le plus possible. C’est en y croyant que l’on y arrive et que l’on y parvient.Une bonne séance de voyance permet de dénouer certaines tensions, blocages, erreurs du passé, ou encore du présent. La voyance est un art aujoud’hui et plus nous y croyons mieux elle vous apportera se dont il vous faut… et se dont vous recherchez.La voyance est un atout considérable pour prévoir son devenir mais aussi choisir, en faisant des choix pour sa vie présente et sa vie futur.Je vous présente sur mon blog principal http://chiromancie.unblog.fr/chiromancie-par-e-mail/ des études personnalisées en chiromancie, car la chiromancie a un étroit lien avec la voyance. En effet, grâce à la voyance par les mains, et à vos lignes de mains, je peux déceler certains points essentiels de votre personnalité et de votre caractère général.Ce n’est pas un hasard si Jules César et tant d’autres fortes têtes utilisaient eux aussi la voyance, à travers divers procédés comme la chiromancie entre autres.La voyance que l’on appelle et dénome ainsi est une ou des perceptions sensorielles ressenties durant un laps de temps très court durant une consultation. Le vrai voyant(e)  perçoit des signes prédictifs tout au long de sa vie mais ne peut parfois toujours en comprendre le sens et la signification exact.Cela aussi s’appelle de la voyance car l’interprétation fait parti de la voyance. Un bon médium voyant(e) doit savoir interpréter et comprendre sa voyance et se qu’il propose, c’est ainsi que je conçois cette discipline.Si vous désirez me consulter, n’hésitez pas re-dirigez-vous vers mon blog principal pour une meilleur compréhension des arts divinatoires et de ce qu’est la voyance en général.http://chiromancie.unblog.fr/Cécile.Bien à vous toutes & tous…  !

 

Le Hibou, la Chouette emblématique, voir Totem

 Pourquoi la chouette est-elle aussi mystérieuse ?

“Quand la chouette miaule au soir, de beau temps on a espoir.”

“Le hibou, animal nocturne et lunaire et symbole de la connaissance, favoriserait l’intuition et les rêves prémonitoires. Placées dans une chambre, des figurines de hiboux ou de chouettes encourageraient un sommeil paisible et réparateur. Le hibou figure souvent comme animal totem.” Martina Krcmar, ABC desTalismans et Amulettes rubrique ésotérisme